Né en 1952 à Marseille.
Vit et travaille entre Paris et Marseille
Pour sa première exposition à la galerie, nous souhaitions proposer à Gérard Traquandi de dévoiler la multiplicité de son travail jouant de la relation entre les différentes disciplines qu’il pratique. Comment les médiums gardent leur autonomie en révélant le même regard qui cultive la sensation plus qu’il ne cherche à transcrire le réel. Gérard Traquandi prépare ses “jus”, pose ses couleurs sur une toile à un degré précis d’imprégnation, sculpte la terre, se confronte à des processus de vitesse, invente “des trucs” pour mieux transcrire son ressenti face à l’observation de ce qui capte son regard.

La peinture de Gérard Traquandi qui a l’intelligence de l’histoire s’intéresse à retranscrire les sensations que lui procurent l’observation de la nature, les couleurs assourdies et subtiles soutiennent la résurgence de la lumière. 
La céramique se fait le relai de l’impression entre l’art de la volute et du motif végétal. Ce travail prend vie avec la complicité d’artisans-potier (Poterie Ravel). 

La photographie développée selon une technique ancienne (la gomme bichromatée et le résino-pigment type) révèle des motifs floraux et des sous-bois dans des gris et des noirs veloutés. Gérard Traquandi qui possède un atelier à Paris affectionne plus particulièrement la lumière du midi, c’est à Aix-en-Provence qu’il peint.